Association des Parents d'Élèves
du Conservatoire de Nantes
   
   
  
   
   
   
   

Soirée Renaissance du 9 mai 2009 au Château des Ducs de Bretagne

Première manifestation des 40 ans de l'APEC de Nantes

Genèse du projet et partenaires

À l'automne 2007, Françoise Persigan et Armelle Chauvin-Le Meur, toutes deux membres de l'APEC de Nantes - Association des Parents d'Elèves du Conservatoire de Nantes - ont suivi un stage organisé par la Compagnie Outre Mesure dirigée par Robin Joly.
Favorablement impressionnées par son travail elles ont proposé à Viviane Serry, nouvelle directrice du Conservatoire de Nantes, de mettre sur pied pour l'année 2008/2009 un projet pédagogique et artistique faisant intervenir la Compagnie.

L'APEC a également pris contact avec Christophe Mangé, directeur du Printemps des arts pour lui demander d'inclure dans la programmation du festival 2009 de musique ancienne un concert ou un bal donné par la Compagnie Outre Mesure.
Le projet a pris de l'ampleur du fait du choix du lieu, Pierre-François Parodi, directeur adjoint de Nantes culture & patrimoine - gestionnaire du château - ayant accepté que la cour du Château des ducs de Bretagne serve de cadre à une soirée Renaissance commençant par un concert et s'achevant par un bal !

Le volet pédagogique a pris forme en parallèle. Damien Mattheyses et Erwann Tobie, enseignants du Département de Musique Traditionnelle du Conservatoire, s'étaient déclarés intéressés dès le printemps 2008 par un travail sur la musique Renaissance.

L'APEC de Nantes s'est ainsi trouvée à l'initiative d'un partenariat inédit entre différents acteurs de la vie culturelle nantaise : le Château des ducs de Bretagne qui ouvrait ses portes pour la première fois au festival de musique ancienne Printemps des arts pour une programmation inédite de la Compagnie Outre Mesure, avec la participation d'élèves du Conservatoire de Nantes !

Déroulement de la soirée

Dans la cour du Château des ducs de Bretagne, XVIème et XXIème siècles se sont côtoyés harmonieusement dans un même mouvement porté par la musique : le concert dansé « Sur les Chemins de la Danse - Bal de Courtisan au temps des Valois », création de la Compagnie Outre Mesure, a enchanté le public qui a ensuite participé au bal animé par des élèves du Conservatoire et les musiciens de la Compagnie.

Les portes du Château se sont ouvertes à la fin du concert et à 22h30, 900 personnes étaient présentes dans la cour pour le bal !

Le public, sollicité par les différents partenaires, est venu d'horizons divers : élèves, parents d'élèves, professeurs et personnel du Conservatoire mais aussi spectateurs fidèles au festival Printemps des arts, danseurs coutumiers des bals Renaissance - certains venant de Tours ! - danseurs de fest-noz, habitués du Château des ducs, etc. Grâce à l'ambiance très conviviale du bal, tous se sont retrouvés à l'unisson pour permettre la tenue de cette belle fête sur les terres de Nantes.

Chacun a pu se restaurer à la fin du concert et entre deux danses grâce au buffet organisé par les bénévoles de l'APEC de Nantes : les gâteaux épicés d'inspiration Renaissance accompagnés du vin d'hypocras ont remportés un franc succès. Ceux qui se demandent encore quelles épices offraient ainsi leurs parfums peuvent consulter la recette de cake ainsi que celle du pain d'épice qui ont été servis.

Les journées pédagogiques

En amont de la soirée, les 4 journées d'ateliers organisées conjointement par le département de Musique Traditionnelle du Conservatoire de Nantes et par la Compagnie Outre Mesure ont eu un réel succès, comme le prouvent des témoignages recueillis auprès des participants.

Ce projet pédagogique transversal intitulé « la Danse comme Musique » a permis à des élèves et à des professeurs de danse et de musique d'approcher l'art ménétrier et les danses récréatives de la Renaissance. Grâce au bal au Château des ducs, ils ont pu présenter l'aboutissement de leur travail à un public nombreux et inhabituel pour eux, en compagnie des musiciens professionnels.

Louise, accordéoniste :

" De manière globale, (ce fut) une expérience très forte, riche en connaissances et particulièrement « défoulatoire ». Côté musical, ce fut la découverte d'un autre style de musique, d'autres mélodies, et surtout une logique musicale différente. (…)

Côté danse, là encore beaucoup de plaisir. (…) plus encore qu'en « trad » les choix de l'interprétation ont pris beaucoup de sens par rapport à la danse (et l'inverse aussi). Il faut dire que sur chaque pas, Robin avait pléthore d'arguments. (…)

L'approche pluridisciplinaire est d'autant plus importante qu'on a tendance à rester beaucoup dans son instrument, uniquement dans la pratique musicale alors qu'ici, la danse est indispensable... on a quand même réussi à faire danser des gens qui ne dansent jamais (Gabriel !) !

Bien sûr, un des autres enjeux du stage était de produire un rendu propre pour le bal renaissance. Ce fut speed sur quatre jours (…) ça nous force à être un peu plus vif et perspicace quand on déchiffre (…) La présence d'une finalité concrète est très stimulante et réjouissante.

Le bal fut tout simplement génial, à jouer et à danser... et voir 300 personnes et plus danser en même temps sur ce qu'on joue, c'est fabuleux !

Enfin, humainement le stage a aussi beaucoup apporté. Il nous a fait découvrir de nouveaux intervenants (toute la Compagnie Outre Mesure ou presque) et a aussi permis de tester notre capacité d'adaptation à un autre discours. (…) ça nous a encore plus donné envie de faire de la musique ensemble. Le rendu final tient aussi du plaisir qu'on a eu à jouer ensemble. » "

Gaël, joueur de bombarde et de veuze :

" Je connais la Compagnie Outre Mesure depuis quelques années, et j'apprécie toujours de me former auprès d'eux autant pour la danse que pour l'art ménétrier.

Ce qui me plaît, c'est la façon que Robin Joly a de nous encourager : il nous transmet son enthousiasme et cela nous permet de donner notre maximum. Et c'est pareil avec les autres musiciens de la Compagnie : ils valorisent ce que nous réussissons. J'ai toujours envie de faire mieux pour leur rendre ce qu'ils me donnent.

J'adore danser et faire danser : cette formation donnée par la Compagnie Outre Mesure complète celle que je reçois au Conservatoire sur la musique traditionnelle, car elle donne des éléments concrets sur le rapport entre la musique et la danse qui font appel à ma formation musicale - notions de cadence rythmique ou mélodique, etc.

Ce que j'ai aussi apprécié, c'est de pouvoir donner notre travail au public dans un lieu aussi prestigieux que le Château des ducs : c'est une expérience inoubliable ! Et être sur la même scène que les professionnels, jouer avec eux, c'est valorisant et stimulant.

En conclusion, je me suis senti porté par un enthousiasme collectif jusqu'à cette soirée exceptionnelle ! J'étais content d'être là. » "

Sites connexes

Nous ont aidé